Fantômes , Esprit, Démons »

Rennes le Château : touchée par un fantôme

  • Rennes le Château

  • Tour Magdala Rennes le Château

    Tour Magdala Rennes le Château

    Rennes le Château : le temple des chercheurs de trésors, des traqueurs d’énigmes, des amoureux de mystères. Chacun vient y chercher ce qui l’intéresse et repart déboussolé, amoureux des lieux, avec cette très nette impression qu’il y reviendra, encore et encore.
    Dan Brown lui aussi a succombé aux charmes de Rennes le Château et ses environs, son Da Vinci Code s’en inspire et lui a porté chance. Steven Spielberg lui même serait passé dans la région de Rennes le Château, plus spécifiquement à Bugarach, afin de décider s’il serait intéressant de faire des prises de vue de la montagne pour son excellent film alors encore en cours d’étude : « rencontre du troisième type », finalement, il n’a pas retenu le pech du Bugarach pour son film, mais il a dû s’en inspirer dans son scénario, car les ufologues savent bien qu’il existe des légendes d’ovnis et de base souterraine sous cette montagne.


    • L’Abbé Saunière

    Loin de toutes ces histoires fantastiques qui émerveillent chacune son public, nous sommes allé, il y a de cela quelques années, visiter le domaine de l’Abbé Saunière.
    L’Abbé Saunière, que l’on nomme aussi l’Abbé aux milliards, aurait trouvé un immense trésor qui lui aurait valu d’être aujourd’hui connu dans le monde entier : une foule de chercheurs hétéroclites viennent chercher à Rennes le Château ce fameux trésor. Australie, Afrique du Sud, Etats Unis, Grande Bretagne, Allemagne, Hollande, Espagne, Italie, France, tous les pays sont représentés par les nombreux visiteurs de Rennes le Château.


    Grâce à la fortune qu’il aurait su trouver, l’Abbé Saunière a fait construire une magnifique demeure, la Villa Béthania, ainsi qu’un beau jardin, entouré de murs et orné de deux tours, l’un en pierre, la tour Magdala, et l’autre de verre. Il a aussi fait aménager l’église de Rennes de Château qui mérite à elle seule le détour : accueilli par un diable boiteux, les visiteurs ne peuvent qu’admirer les tableaux, le chemin de croix, les sculptures que l’Abbé Saunière a soigneusement fait disposer dans son église.

    • Un fantôme à Rennes le Château?

    Le jour de notre visite, alors que nous étions dans la salle du rez-de-chaussée du musée (celle qui donne

    Diable Rennes le Château

    Diable Rennes le Château

    vers les toilettes, pour ceux qui connaissent), il m’est arrivé quelque chose de spécial, quelque chose que je n’oublierai jamais.
    Mon mari venait de rentrer dans les toilettes. J’étais seule, un couple venait de sortir de la salle. Je lisais un panneau décrivant la vie de Marie Dénarnaud et de l’Abbé Saunière. Tout à coup, quelqu’un s’appuya contre moi. Je ne tournai pas la tête, occupée à lire : je pensai alors que le couple avait dû rentrer à nouveau dans cette salle et que l’un deux voulait lire le même panneau que moi, je me décalai donc un peu sur le coté.
    Quelques secondes plus tard, le mouvement qui me poussait le bras au niveau du coude se reproduisit, plus fort. Je me décalai à nouveau, en pensant que ces visiteurs étaient un peu sans gène et que bientôt ce serait moi qui ne serait plus du tout devant le panneau explicatif.
    C’est alors que j’eus la très nette sensation que l’on me saisissait le bras, au niveau de l’avant bras, vous savez, comme lorsque les dames d’antan prenaient le bras pour se balader dans les parcs. C’est la première fois que je me tournai vers la personne qui me touchait, car à ce moment je trouvais qu’elle allait trop loin (je ne suis pas accoutumée aux contacts physiques proches entre étrangers, ma sphère personnelle étant assez stricte).
    A coté de moi, il n’y avait personne… en regardant mon bras, je vis que mon pull en fine polaire était justement pressé à l’endroit précis où je sentais que l’on me tenait. Un fantôme… Mon sang se glaça devant l’inconnu, mes poils se hérissèrent.
    A ce moment là, mon mari ressortit des toilettes. La sensation sur mon bras cessa instantanément. Je pris mon mari par la main : il comprit à mon expression que ça n’allait pas.
    Nous sortîmes à la hâte dans la petite coure intérieure du musée, et là, je lui expliquais mon expérience, un peu secouée. Il me fallut plusieurs minutes avant de pouvoir à nouveau rentrer dans le musée, pour continuer et achever notre visite. Il ne passa rien d’autre ce jour là.
    Plus tard, nous découvrîmes que plusieurs femmes ayant dormi dans la villa Béthania, alors qu’elle était transformée en hôtel, avaient eu des visions de fantôme et plus particulièrement de l’Abbé Saunière, pendant la nuit.


    Je ne sais pas ce qui s’est passé ce jour là à Rennes le Château. Une seule chose est sûre : j’ai été témoin d’un phénomène paranormal, composé non d’une vision mais d’une sensation physique.
    A tous ceux qui ont eu une expérience étrange à Rennes le Château : faites en nous part en commentaires.

    Source: http://www.terre-nouvelle.fr/mystere/rennes-le-chateau-touchee-par-un-fantome.html

    Ps: Message au posteur original de cet article de Terre-Nouvelle,j’ai essayer de faire un lien via votre le plugin de share social mais apparement il y a un probleme avec le share pour WP.

    • Like!
      0

    Commentaires:

    Les Commentaires sont Fermés.