Les Meurtres Sataniques

Ce reportage sagement intitulé « Pacte avec le Diable » a pour thème les meurtres liés à des rituels sataniques. Le satanisme est non seulement la croyance en l'existence du Diable mais également sa vénération en tant que divinité toute puissante. Cette « Foi » se veut l'exacte opposée de la Foi chrétienne et s'accompagne de toutes les profanations possibles de celle ci lors de « messes noires ». Ses origines sont difficilement identifiables, mais le satanisme est présent dans l'Histoire, son représentant le plus célèbre étant sans conteste Gilles de Rais, un Noble français et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc qui a sacrifié des centaines d'enfants dans des déchaînements sadiques abominables. Par son inversion du christianisme, le satanisme se réapproprie les cultes de dieux païens devenus des démons dans la culture religieuse tels que Baal ou Belzébuth. Le satanisme a été introduit dans la culture populaire dans la mouvance fin-de-siècle ou décadente (fin 19ème siècle), dans laquelle les intellectuels blasés explorent toutes les limites en quête de sensations nouvelles. Plus récemment, les meurtres sataniques ont refait bruyamment surface avec l'assassinat par Charles Manson de Sharon Tate, femme du réalisateur Roman Polanski le 9 août 1969.

Les agissements des individus comme Gérald Cruz ne sont pas tolérables pour l'église de Satan. Comme nous l'explique Blanche Barton (qui s'appelle en fait Sharon Densleyon ), Lucifer est l'incarnation d'un idéal, dans son acte de rébellion envers Dieu-tout-puissant. Ainsi, le satanisme est défini comme un dépassement des limites morales imposées par la société (encore fortement marquées par le christianisme). Blanche Barton affirme que pendant ses 30 années de satanisme, elle n'a jamais vu un seul sacrifice, qu'il soit humain ou animal.

Articles Similaires