Le mystère des ronds dans les champs

Les agroglyphes, c’est quoi exactement ?

Les agroglyphes, c’est le nom scientifique que les chercheurs français ont donné aux ronds dans les champs. Depuis combien de temps existent-ils ? Quelle forme prennent-ils ? Toutes les réponses à vos questions.

Un phénomène très répandu
Depuis plus de 30 ans, les ronds dans les champs déchaînent les passions par leur mystère. Ils ont même plusieurs appellations : des « crop circles », cercles de céréales en anglais, ou des « agroglyphes » comme les appellent les scientifiques français. Ces dernières années, il y a en moyenne un nouveau cas par jour dans le monde, et 10 000 cas sont déjà recensés. Différentes thèses ont été élaborées pour expliquer ce phénomène étrange, mais à ce jour, on ne sait toujours pas précisément d’où ces ronds proviennent.

Des records de ronds

A chaque printemps, ces ronds qui forment des figures géométriques fleurissent dans les champs anglais, et même aujourd’hui dans de nombreux pays du monde. Ces figures sont très minutieuses, très précises, et représentent des formes de plus en plus complexes. Le 13 août 2001 par exemple, une figure de 409 cercles répartis sur une spirale de 450 mètres a été découverte !

Un véritable mystère

Les auteurs, toujours inconnus, les réalisent en pliant les blés dans les champs, mais sans laisser aucune trace de pas sur le sol. Une heure peut leur suffire pour créer ces formes. Pourtant, aucun artiste des blés n’a jamais été vu à l’action. C’est ce qui a fait naître un grand nombre de théories toutes plus folles les unes que les autres. Comme par exemple l’intervention des extraterrestres, ou des expériences militaires. Ces théories étranges sont encouragées par les témoins qui se sont trouvés proches des apparitions de ronds. Ils parlent tous de bruits comme des bourdonnements, de rafales de vents tourbillonnants ou encore de boules de lumière orange descendant du ciel vers le champ.

Que croire ? Deux grands-pères anglais et blagueurs ont avoué en 1991 avoir dessiné eux-mêmes des ronds dans les champs britanniques. Mais les « agroglyphes » se multiplient et gagnent toute l’Europe, et même les Etats-Unis??? De nouvelles thèses plus ou moins crédibles ont donc vu le jour.

La théorie des scientifiques : un phénomène naturel

Les études scientifiques ont montré comment un phénomène physique pouvait être à l’origine de ces figures géométriques. Mais ils ont du mal à se mettre d’accord… Théorie vérifiée ou non ?

Une composition « anormale » des épis de blé
Des chercheurs se sont intéressés aux ronds dans les champs, et ont découvert que la structure des blés était devenue différente, voire « anormale », une fois les blés changés en agroglyphes. La composition des blés penchés semble avoir été modifiée par une source de chaleur intense. Aussi, la surface des tiges serait très chargée en électricité. Enfin, la pousse des céréales aplaties serait modifiée : quand les pousses sont jeunes, leur croissance est beaucoup plus lente qu’en temps normal, et quand les plantes sont déjà vieilles, elles poussent beaucoup plus vite??? Des résidus de roches, dont des roches météorites ont aussi été régulièrement trouvés dans les blés qui forment les cercles. Que de mystères qui ne sont pas expliqués par les dessinateurs de cercles anglais???

Une structure moléculaire modifiée
Certains chercheurs sont même allés jusqu’à découvrir que les blés penchés dans les champs auraient vu leur structure moléculaire modifiée. Une étude scientifique minutieuse montre que bon nombre d’agroglyphes ont été le théâtre de phénomènes physiques extraordinaires : modification du métabolisme des plantes, brûlures électromagnétiques précises, vitrification d’insectes, etc.

Suspect n°1 : le « plasma »
William Levengood, ingénieur électricien du « Circle Phenomenon Research International » (Institut International de recherche sur le phénomène des cercles) a trouvé sa théorie. Selon lui, ces cercles sont formés naturellement par des bourrasques de vent portant de l’électricité, appelées « plasma ». Ce courant d’air, dès qu’il entre en contact avec le champ magnétique terrestre, se déplace spontanément en spirale. C’est bien la forme que prennent la plupart du temps les ronds dans les champs. Les scientifiques ne sont pas encore d’accord sur l’origine de cet air électrifié, mais c’est bien l’explication scientifique qui semble avoir été retenue pour expliquer l’apparition de ces figures géométriques parfaites.Mais comment les figures peuvent-elles être aussi parfaites ? Là réside toute la question.

Certains scientifiques pensent que la plupart des figures dessinées dans les champs proviennent de ces courants d’air électrique, mais d’autres pensent que ce sont principalement des canulars, comme ceux des blagueurs anglais. Encore plus folles, d’autres thèses sont apparues???
La théorie d’une conspiration des militaires

Certains chercheurs pensent avoir découvert la solution à l’énigme des ronds dans les champs : les militaires britanniques se livreraient à des expériences avec leurs satellites. Un livre a même été publié sur le sujet…

La conspiration de l’armée
La dernière thèse en date est celle des expériences militaires au-dessus des champs. En effet, la plupart des champs où apparaissent des figures géométriques parfaites sont proches de zones militaires (en Angleterre du moins). Certains auteurs comme Nicolas Montigiani, à l’origine du livre « Crop Circles : Man??uvres dans le ciel », pensent donc que les ronds dans les champs seraient issus de manipulations militaires en provenance des satellites. Les militaires anglais seraient-ils devenus des artistes en herbe ?

Des figures de plus en plus complexes
Selon Nicolas Montigiani, en tous cas, cette hypothèse expliquerait comment, en quelques années à peine, les figures seraient devenues si complexes. Aujourd’hui, ce ne sont plus de simples cercles qui sont dessinés, mais bien de vraies figures très élaborées. En 1996 à Windmill en Angleterre, un motif spectaculaire composé de 194 cercles sur une largeur de 115 mètres est apparu. En 2001, c’est une superbe figure de 409 cercles répartis sur une spirale de plus de 450 mètres qui a été découverte ! Bref, des figures qui ne cessent de se complexifier, ce qui est très étonnant.

Le mystère demeure…
La théorie des militaires semble fondée. Pourtant, elle n’explique pas tout. On suppose que les ronds dans les champs existent depuis plusieurs siècles : une gravure de 1678 représentait déjà ces figures dans les champs. C’est du moins ce que supposent certains, qui ont cru reconnaître les figures géométriques sur la gravure. Aussi, des grands-pères anglais confient avoir joué dans ces ronds de blés durant leur enfance, au début de XXème siècle, bien avant le lancement du premier satellite Spoutnik en 1957. Les militaires ne pouvaient donc pas déjà expérimenter des techniques de dessin par satellite à cette époque??? Le mystère reste entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Reload the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>